Héberger un requérant chez soi – une belle expérience et un geste généreux

Un requérant, une famille, un village - NRTV 01.12.2016

Jutyar, Merhawi, Saryass, Alexis, Aron, Anne et les enfants! [Capture d’écran du reportage de NRTV – 01.12.2016]

Il y a quelques mois, nous lancions notre premier appel pour encourager les gens à héberger un requérant d’asile chez eux. Le but était double: Tout d’abord, permettre à une personne, qui a déjà derrière elle un périple traumatisant, de vivre dans un environenment plus accueillant et sain que celui d’un abri soutterain. D’autre part, c’est la manière idéale pour eux de commencer leur intégration, car ils peuvent expérimenter directement nos modes de vie et apprendre plus rapidement le français.

Anne Kearney, une de nos bénévoles les plus actives et membre du comité du GAC, s’est lancée dans cette aventure, il y a maintenant 8 mois. En effet, en février dernier, elle décidait d’accueillir Jutyar, un jeune Kurde d’Iraq, arrivé à Crans, en octobre 2015. Récemment, elle a décidé d’ouvrir sa porte à Saryass, un autre jeune homme originaire de la même région.  Nyon Région Télévision nous propose de rencontrer brièvement cette chouette « famille élargie », le temps d’une soirée, ambiance de Noël et bon fumet! 

Alors? Qu’en pensez-vous?

Héberger un requérant d’asile?

Comme elle l’explique dans la vidéo ci-dessus, l’EVAM encourage beaucoup ce genre d’initiative, au travers de son programme « Un migrant, une famille, un village ». L’organisme fait son possible pour faciliter la démarche, notamment en payant un loyer à l’hébergeur.

Grâce à Anne Kearney, d’autres personnes, depuis quelques mois, ont décidé de suivre son exemple, en proposant une chambre à coucher ou même un petit studio à d’autres requérants de l’abri de Crans. C’est ainsi que nous avons réussi à trouver des logements en surface et dans des cadres agréables à deux autres jeunes hommes, originaires d’Afghanistan.

Si vous êtes intéressé(e)s par cette opportunité de venir en aide à un requérant n’hésitez pas! Vous pouvez vous adresser à l’EVAM ou même directement à notre groupe (page contact) et nous essaierons de répondre au mieux à vos questions.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*