Hébergement des réfugiés en Suisse: défis et opportunités

Le samedi 27 août 2016, le réseau asile et migration d’Amnesty International Suisse organise à Berne une rencontre sur la problématique « Hébergement des réfugié·e·s en Suisse : défis et opportunités ».  Il s’agit justement d’une préoccupation majeure du Groupe d’Accueil de Crans dans son action d’aide aux requérants d’asile hébergés dans l’abri PC du village ou dans ceux des communes environnantes. En effet, comme l’a encore affirmé récemment la Commission nationale de prévention de la torture (CNPT), au-delà d’une durée supérieure à un mois, « l’hébergement souterrain porte gravement atteinte à la santé et à la dignité des requérant·e·s d’asile« . Cet événement s’inscrit dans le lancement d’une nouvelle campagne de sensibilisation d’Amnesty Suisse au sujet des droits des réfugié-e-s qui commencera en septembre 2016 et se prolongera jusqu’en 2018.

Le programme de cette journée propose des interventions de différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la politique d’asile en Suisse, nous donnant une vision large des multiples problèmes rencontrés par les cantons et les communes dans la prise en charge des requérants d’asile et des réfugiés ayant obtenu une admission en Suisse. Ce sera une occasion d’en apprendre plus sur les initiatives ayant donné des résultats concrets et positifs ou sur des démarches moins constructives, même si animées de bonnes intentions. Cela devrait être très instructif pour notre association. Et nous pourrons aussi échanger et tisser des liens avec des membres d’autres associations actives dans diverses régions du pays.

Au moins une personne du comité, Ariane Beldi, y assistera, mais si vous désirez vous y rendre aussi, n’hésitez pas à vous inscrire avant le 12 août 2016.

Nous ne pouvons que vous recommander de le faire, car Amnesty International est une organisation très sérieuse et rigoureuse dans son travail. Les informations dont elle dispose sont fiables et elle a des années d’expériences dans la transmission de ces informations aux bénévoles actifs sur le terrain. Ces journées sont donc toujours des moments à la fois studieux et très agréables.

Bien que cette journée ne soit pas gratuite, vous serez libre de décider du montant de votre contribution. Une collecte sera organisée sur place.

Si vous décidez de participer, n’hésitez pas à nous contacter. Peut-être pourrions-nous organiser un trajet groupé, en voiture ou en train. Amnesty recommande plutôt l’usage des transports publics, car il n’y a pas d’espace de parking à proximité du lieu de réunion (cf. carte ci-dessous pour des précisions).

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*