Citation #1: Crise des réfugiés, ou des politiques d’asile ?

Ce titre reprend celui d’un article de Karen Akoka, publié sur le site Laviedesidees.fr, qui propose un excellent résumé de l’évolution de la définition du terme « réfugié » depuis le 16ème siècle, avec un accent sur les 60 dernières années, soit depuis la Convention de Genève relatives aux droits des réfugiés de 1951.  En effet, cet article montre que les multiples définitions de cette notion au cours du temps résultent:

[…] de configurations et de rapports de forces par définition toujours changeants. En s’arrêtant sur plusieurs moments de la « trajectoire » de cette catégorie on saisit mieux à quel point, loin d’avoir émergé de manière spontanée et de constituer des réponses neutres, les définitions qui se sont succédées les unes aux autres sont liées aux États qui les énoncent, aux principales fonctions que ceux-ci s’assignent, aux grands principes idéologiques sur lesquels ils reposent et à l’état de leurs relations diplomatiques avec les pays d’origine des populations à qui ils réservent ou refusent le qualificatif de réfugié.

Continuez de lire l’article sur le site Laviedesidees.fr…

Bien qu’essentiellement concentré sur la situation de la France et de sa politique d’asile, cet article est malgré tout éclairant pour nous, en Suisse. Il s’avère, en effet,  que la Suisse a souvent eu des considérations similaires, notamment, par exemple, vis-à-vis de ceux qui fuyaient des régimes communistes et soviétiques. D’ailleurs, il montre bien que les décisions des Etats se sont toujours inscrites dans de grandes dynamiques internationales, et pas uniquement selon des contraintes liées à la souveraineté nationale. En d’autres termes, aucun Etat ne décide jamais seul dans son coin sans prendre ses voisins et ses alliés plus ou moins proches géographiquement et politiquement.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*